Erreurs courantes des cavaliers débutant et comment les corriger

0
161

Sommaire

Les plus grandes erreurs courantes des cavaliers débutants

Si vous avez récemment commencé l’équitation , pensez à profiter de votre temps en selle. Faire des erreurs est normal lorsqu’on apprend quelque chose de nouveau, et l’équitation ne fait pas exception. Les cavaliers débutants commettent souvent plusieurs erreurs, mais avec de la pratique elles peuvent être corrigées. Voici les erreurs courantes des cavaliers débutants et comment les corriger.

Tenir les rennes trop haut et trop longtemps

Les cavaliers débutants utilisent souvent leurs mains et leurs soutiens-gorge pour s’équilibrer, ce qui peut les amener à s’équilibrer sur les rêves lorsqu’ils deviennent instables. Ceci, le combiné aux longs rênes provoqués par le cheval tirant les rênes entre les mains du cavalier, peut rendre difficile le maintien d’un contact et d’un contrôle uniformes avec les rênes. Pour éviter cela, les cavaliers doivent apprendre à s’équilibrer sans compter sur les rênes et s’entraîner à raccourcir les rênes rapidement et efficacement. Lorsqu’il tente de s’équilibrer ou d’entrer en contact avec la bouche du cheval pour tourner ou arrêter d’utiliser les rênes, le cavalier peut lever les mains trop haut si les rênes sont trop longs. Pour éviter cela, il est recommandé de travailler à « suivre » le cheval avec son siège et son tronc pour maintenir l’équilibre sans compter sur les rêves. Gardez vos mains au niveau des hanches et maintenez une tension légère et uniforme sur les reins. Pour maintenir une bonne longueur de renes, imaginez une ligne droite imaginaire allant de votre coude à votre avant-bras et vos mains jusqu’aux renes et au mors dans la bouche du cheval. Réajustez les rêves dès qu’elles commencent à glisser.

Évitez de serrer trop fort vos jambes

Maintenir l’équilibre et la force de base est ce qui vous maintient en selle. Imaginez une pince à linge permettant de rester attachée à un tuyau en PVC arrondi. La pression constante vers l’intérieur de la cheville la fait se soulever et éventuellement « sortir » du haut. En agrippant vos jambes, il est plus difficile de s’asseoir « profondément » sur la selle et de maintenir votre équilibre, ce qui donne lieu à une conduite plus rebondissante. Saisir avec vos jambes peut faire croire au cheval que vous voulez aller plus vite, ce qui n’est pas idéal si l’équilibre est un problème. Pour résoudre ce problème, respirez profondément en étant assis sur la selle, puis expirez en vous permettant de vous enfoncer dans la selle tout en maintenant une posture droite. Laissez votre jambe pendre de votre hanche, votre poids passant par votre talon sans le coincer. Assurez-vous que votre jambe reste sous vous, créant une ligne droite imaginaire passant par votre oreille, votre épaule, votre hanche et votre talon. Lors de l’apprentissage de la montée au trot, les débutants utilisent souvent leurs étriers pour se relever et sortir de la selle. Cela peut les amener à se tenir sur la pointe des pieds pendant la partie « haute », avant de retomber sur la selle et de se retrouver derrière le mouvement, en particulier lorsqu’il est combiné avec une position des jambes avant. Pour améliorer votre trot ascendant, concentrez-vous sur l’utilisation de vos muscles centraux pour vous élever plutôt que sur vos pieds. Ressentez le rythme du trot et laissez-le vous soulever de la selle au lieu de le forcer.

Les débutants placent souvent leurs pieds trop loin les étriers

Les débutants placent souvent leurs pieds trop loin des étriers, ce qui peut être inconfortable et dangereux. Assurez-vous que la partie la plus large de la pointe de votre pied est en contact avec la bande de roulement de l’étrier, plutôt que l’étrier ne soit coincé contre le talon de votre botte. Pour y fixer, assurez-vous que vos talons sont baissés, car il est plus facile pour votre pied de glisser à travers l’étrier si vos talons sont baissés et vos orteils pointés vers le bas. Gardez vos jambes sous vous et faites descendre votre poids sur votre talon, mais évitez de les coincer. Il est important de vous assurer que vos étriers sont de la bonne longueur. Retenir sa respiration est un problème courant, surtout chez les débutants. Les cavaliers peuvent ne pas se rendre compte qu’ils le font lorsqu’ils sont nerveux ou qu’ils apprennent quelque chose de nouveau, ce qui peut provoquer des tensions. Pour résoudre ce problème, essayez de lever les yeux et de vous concentrer

Les cavaliers retiennent souvent leur souffle

De plus, les cavaliers retiennent souvent leur souffle sans le savoir lorsqu’ils sont nerveux ou lorsqu’ils apprennent quelque chose de nouveau, ce qui peut provoquer des tensions. Pour éviter cela, essayez de fredonner une mélodie, d’inspirer et d’expirer au rythme des foulées de votre cheval, ou simplement de sourire pour vous rappeler de respirer. Lire aussi Les serpents verts lisses peuvent-ils être des animaux de compagnie ?

Ne pas baisser les yeux

Certains cavaliers débutants ont tendance à baisser les yeux lorsqu’ils commencent. Ils se concentrent souvent sur la tête ou le cou du cheval, ou sur ses propres mains. Cela peut affecter négativement leur équilibre et leur position. Regardez toujours dans la direction dans laquelle vous vous dirigez. Cela vous aide à maintenir une bonne posture et un bon équilibre , surtout lorsque vous tournez.

Tenir les renes trop serrées

est un problème courant provoqué par les débutants. Cependant, cela peut rendre le cavalier tendu et provoquer une gêne pour le cheval, notamment lorsqu’il est associé à des rênes courtes. Des mains douces sont cruciales. Pour y parvenir, imaginez-vous tenir un oisillon dans chaque main, en faisant attention à ne pas l’écraser. Il est important d’appliquer suffisamment de pression pour tenir les reins sans faire tomber l’oiseau, mais pas trop. Suivez la bouche du cheval avec vos mains, en leur permettant de se déplacer légèrement d’avant en arrière avec le mouvement du cheval. Il est également crucial de réajuster les rênes lorsqu’elles glissent pour maintenir une pression uniforme et éviter les coups soudains. Développer des mains douces est essentiel pour le confort de votre cheval. Pour plus de conseils , visitez ce site qui est utile