Les races de chevaux en voie de disparition

0
332

Plusieurs espèces animales sont classées par les organisations de protection de la faune comme en voie de disparition. Ce phénomène est en partie dû au changement climatique, mais aussi aux conséquences des activités humaines. Parmi ces animaux en voie d’extinction, plusieurs races de chevaux y figurent. La plupart d’entre eux sont placés sous des programmes de protection dans le but de sauver leur lignée. Sans plus tarder, voici une liste de ceux dont la race est en voie d’extinction !

Le Cleveland Bay ou Bai de Cleveland

Cheval au sang royal, le Cleveland Bay est une race auparavant utilisée pour tirer les carrosses royaux. Encore appelé Bai de Cleveland, il en existait que 4 en Grande-Bretagne en 1962. La reine Élisabeth II a même acheté un exemplaire à élever afin de perpétuer cette lignée. Actuellement, le Bai de Cleveland est placé dans la catégorie critique d’après la Rare Breeds Survival Trust. Elle pourra même faire partie de la banque européenne du climat et de la biodiversité qui sera bientôt créée. Vous pouvez visiter Pacte-Climat.eu pour en savoir plus à ce propos.

L’Altwürttemberger

Aussi inscrite sur la liste rouge de la « Society for the Conservation for Old and Endangered Livestock Breeds (GEH) », l’Altwürttemberger est une relique de l’état du Wurtemberg. Si l’extinction de la plupart des espèces a commencé avec le réchauffement climatique, la race de l’Altwürttemberger s’est mise à disparaître suite à l’effondrement de cet état. Il existe actuellement 65 poulinières d’Altwürttemberger. Parmi celles-ci, juste 10 pourront se reproduire, plaçant ainsi la race dans la zone critique des espèces menacées d’extinction.

La race du trait du Schleswig

La race du trait du Schleswig est composée de chevaux de taille moyenne originaires du sud-est des Basses-Saxe. Utilisé auparavant pour la traction d’instruments agricole, ce type de cheval s’est progressivement éteint avec l’arrivée des moyens modernes. Elle a été ensuite domestiquée et a servi dans des ranchs pendant des décennies. Leur nombre est aujourd’hui estimé a un peu moins de 250 espèces. Le dénombrement fait état de précisément 200 juments et de 50 étalons. Ces chiffres assez bas ont motivé l’European Association of Animal Production a classé la race comme une espèce protégée afin de perpétuer son existence.

Le Rottaler

Le Rottaler a été considéré comme une espèce vulnérable depuis l’année 2000. En effet, ce type de cheval est obtenu suite à un croisement entre des cheveux de chasse en croix et des chevaux arabes. De 2000 à 2005, le nombre de Rottaler a fortement diminué. Conséquence, elle est passée d’espèce vulnérable à une race en voie de disparition et très rare en Europe. Toutefois, grâce à l’aide financière du Land, de nombreux éleveurs amateurs s’efforcent de pérenniser cette race.

Le Lehmkuhlener

La race des Lehmkuhlener est l’une des plus menacées au monde. Cette espèce originaire d’Allemagne et plus précisément de la région Schleswig-Holstein est classée dans la catégorie 1. Cette classe correspond en effet à la liste rouge, c’est-à-dire aux espèces animales extrêmement menacées. La race du Lehmkuhlener comptait encore moins de 15 chevaux à l’an 2000. Il y avait en tout 13, réparti comme suit : 8 étalons et 5 juments. Voyant l’extinction de cette race très proche, les organismes internationaux ont alors pris des mesures radicales pour pouvoir la protéger.

La race du Rhénan sang froid

La race du Rhénan sang froid est aussi d’origine allemande. Il s’agit en effet d’un cheval au sang vigoureux élevé dans la région de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. La robustesse dont est dotée cette race lui permet d’être utilisé à des fins agricoles. C’est un animal qui existait alors dans chacune des fermes de la région. Néanmoins, ces dernières années, il s’agit d’une race de cheval en voie d’extinction. Elle est même inscrite au programme de protection des espèces menacées en Allemagne.

Le Clydesdale

D’origine écossaise, la race du Clydesdale est menacée de disparition depuis la fin de la Première Guerre mondiale. Un nombre important de ses chevaux issus du croisement entre les étalons flamands et les juments locales écossaises ont trouvé la mort lors de cette guerre. Ils ont été choisis pour leur endurance et leur rapidité hors du commun.

L’effectif des chevaux de cette race est resté ensuite en chute libre depuis ces années jusqu’en 1970. C’est à partir de cet instant que Rare Breeds Survival Trust l’a déclaré comme menacée d’extinction. Avec les différentes actions de protection et de tentatives de reproduction mise en œuvre, son effectif a un peu augmenté. Cependant, la race du Clydesdale est toujours considérée comme espèce en voie de disparition.

La race du Poney galicien

Le poney galicien est l’un des rares chevaux espagnols toujours existants. Connu depuis le VIIe siècle, cet animal est un cheval ellipomètrique qui a une petite tête avec des oreilles courtes. Au fil des années, l’effectif de cette race a fortement diminué. Ceci lui a même valu un classement dans la catégorie des espèces animales en danger d’extinction.

Depuis peu, les quelques chevaux de cette race encore vivants sont placés sous un programme de protection. Ce dernier a pour but de protéger, de préserver et de régénérer cette lignée presque éteinte. Le programme a été mis sur pied par l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle sous les prérogatives de la CEE et de l’UE.