Un box pratique et joli

0
477

Les passionnés de chevaux aimeraient tant pouvoir garder leur animal tout près d’eux en permanence, mais la plupart du temps c’est impossible. Le cheval doit en effet rester dans un box, un espace dédié à l’animal généralement situé au sein d’un centre équestre. La solution qui s’offre alors au passionné pour améliorer le bien-être de son animal est de lui aménager un box pratique et joli. Cet aménagement facilitera aussi son entretien, car le box sera à la fois confortable et sûr, autant pour le cheval que pour son propriétaire. Si vous souhaitez concrétiser un projet de création de box pour cheval pratique et joli, voici quelques éléments de base à maîtriser à tout prix.

Les dimensions du box cheval

Pour déterminer les dimensions d’un box pour cheval, vous devez prendre en compte les deux paramètres suivants : la taille du cheval et le temps que l’animal passe dans cet espace.

En effet, la règle est simple : contrairement aux poneys, les chevaux ont besoin de plus d’espace pour pouvoir se retourner, se coucher et se lever de manière confortable. En principe, les boxes standards font 3×3 m, mais en réalité, les dimensions varient d’un cheval à un autre. Vous devez prévoir quelques mètres carrés supplémentaires pour que votre animal puisse se reposer sans se cambrer, se retourner sans se heurter à une paroi et se lever dans n’importe quel sens.

La tenture de box cheval

Accessoire incontournable pour aménager un box pratique et esthétique, la tenture permet de fermer le box et de ranger astucieusement le matériel d’entretien du cheval.

Elle fournit également une protection accrue contre le vent ainsi que les intempéries. Si vous le souhaitez, vous pouvez très bien opter pour une tenture de box personnalisable aux couleurs et aux motifs de votre choix. Idéal pour un centre équestre à la recherche d’originalité, la tenture de box personnalisée pourra arborer votre logo ou le nom de votre cheval.

tenture de box personnalisable cheval

Le revêtement de sol du box

Le béton reste de loin le revêtement de sol le plus utilisé dans les boxes pour chevaux. Il confère à la surface un effet antidérapant. Au même titre que le pavé, il se veut également facile à entretenir et à désinfecter. Vous pouvez même l’arroser si c’est nécessaire. Il faut néanmoins préciser que les sols en béton sont plus durs pour les jambes d’un cheval. Pour lui offrir un maximum de confort, pensez donc à utiliser des tapis de box en caoutchouc.

Si votre sol est sablonneux, mieux vaut le laisser tel quel. Ce revêtement de sol est plus confortable pour les jambes du cheval. Par contre, il est plus difficile à nettoyer. Il faudra même creuser et remplacer la terre si la saleté devient trop saturée en eau et en urine. Il y va du bien-être de votre animal.

Le plafond du box cheval

Presque toutes les anciennes granges disposent d’un plafond bas qui ne convient pas forcément à la taille d’un cheval. Toutefois, il est parfois possible de surélever ces granges ou de creuser un plancher plus bas, à condition que le modèle de drainage le permette. Quoi qu’il en soit, cela reste une démarche coûteuse.

En effet, la hauteur du plafond doit permettre au cheval de lever la tête confortablement. Les hauteurs standards de 2,4 mètres conviennent généralement aux poneys et aux petits chevaux. Pour les chevaux plus grands, prévoyez quelques centimètres supplémentaires.

Autre point qu’il est nécessaire de vérifier : la présence de clous saillants, de luminaires suspendus non protégés et d’autres obstacles que le cheval pourrait heurter accidentellement lorsqu’il lève la tête.

L’éclairage d’un box

L’éclairage et le câblage doivent être installés dans un souci de sécurité. Tous les plug-ins dans les étables doivent être des prises GFCI. En ce qui concerne le câblage, il doit être étanche aux rongeurs et à l’humidité. Vérifiez le type d’éclairage qui est recommandé pour une utilisation en extérieur.

N’oubliez pas non plus de placer des cages de sécurité autour des ampoules. Ces appareils trouvent idéalement leur place dans un endroit inaccessible aux chevaux. Il en est de même pour les interrupteurs. Autre conseil : essayez de disposer les luminaires de manière à ce qu’il y ait un minimum de zone sombre ou ombragée.

Les fenêtres des boxes pour chevaux

Les fenêtres offrent une ventilation et un éclairage naturel. Incorporez-en autant que possible dans votre conception de box. Cependant, si vous utilisez une fenêtre ou une ouverture à l’arrière de votre stalle, assurez-vous qu’elle respecte les normes de sécurité en vigueur. Pensez aussi à la recouvrir d’une grille ou d’un treillis pour que les chevaux ne puissent pas briser le verre.

Les fenêtres qui s’ouvrent fonctionnent mieux à long terme, contrairement aux curseurs qui ont tendance à se remplir facilement de saleté.

box pour cheval

L’équipement d’alimentation et d’abreuvement d’un joli box cheval

En matière d’abreuvement, le seau accroché au mur reste de loin l’option la plus économique. En hiver, préférez plutôt les seaux chauffés pour garantir le bien-être et la santé de votre cheval. Prévoyez également des prises électriques avec GFCI à proximité de chaque seau. Pour ce qui est des bols, il faudra bien entendu les nettoyer régulièrement.

Autre alternative à envisager (si votre budget vous le permet) : le bac d’alimentation mural. Certes, vous pouvez servir le foin sur le sol. Mais cela peut occasionner un gaspillage important, surtout si le cheval le jette et le salit. Pour pallier cette situation, vous pouvez construire une mangeoire à foin.

Les supports muraux et les filets à foin ne sont pas recommandés pour un usage quotidien. Ils font manger le cheval ou le poney dans une position non naturelle avec la tête vers le haut au lieu du bas. Les filets à foin représentent également un danger, car les chevaux peuvent facilement s’emmêler.

La séparation du box

Privilégiez les séparations en bois résistant afin de ne pas voir l’installation s’abîmer sous les coups de sabot du cheval. Le chêne brut figure parmi les meilleures essences.

Les chevaux étant des animaux sociables, vous pouvez très bien opter pour des séparations surmontées de barreaudage. Cela permettra aux chevaux de se voir entre eux, même dans différents boxes. Cela favorisera également une atmosphère plus ventilée et un partage de la lumière naturelle ou artificielle.

Une séparation pleine a par contre l’avantage d’isoler complètement deux environnements. Certaines maladies des chevaux pouvant se transmettre par l’air, les chevaux malades seront bien installés en quarantaine dans leur box, sans contact avec leurs congénères. L’idéal est donc de disposer à la fois d’une majorité de boxes communicants (pour le bien-être social des animaux) et de quelques boxes individuels (pour les chevaux en cas de maladie).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here