Appaloosa : Dressage, élevage, prix – Le guide complet !

0
1245

Les chevaux tachetés existent depuis plusieurs milliers d’années. Les fouilles archéologiques ont permis de découvrir des peintures murales de ces équidés dans plusieurs grottes préhistoriques. L’un de ces chevaux tachetés est celui de la race Appaloosa. Ce dernier ne cesse de séduire les adeptes des activités équines depuis des siècles. Découvrez dans ce guide tout ce qu’il y a à savoir sur cette race de cheval tachetée.

Le dressage du cheval Appaloosa

L’Appaloosa est un cheval qui a gardé sa sûreté et sa robustesse de pied au fil des années. Docile, il est facile à dresser. Il existe plusieurs méthodes que l’on peut mettre en œuvre pour avoir gain de cause. En effet, l’équitation relève plus d’un art que d’une science. Ainsi, il n’existe pas un chemin tout tracé pour dresser un Appaloosa. Tout dépend de l’expérience du dresseur, mais aussi de sa sensibilité et de son aptitude à cerner les différents problèmes auxquels il fait face. En outre, il faut reconnaître que même si l’on considère des spécimens de la même race, chaque cheval est unique.

Le débourrage de l’Appaloosa 

Nombreux sont ceux qui confondent le débourrage du cheval avec le dressage. Certes, ces opérations se déroulent de façon continue sans frontières apparentes. Cependant, le débourrage permet aujourd’hui d’éduquer le poulain de sorte qu’il accepte l’attelage, l’obéissance ainsi que le cavalier. Cette opération peut durer de quelques jours à plusieurs semaines selon les aptitudes du dresseur et le degré de docilité du cheval. Le dresseur met tout en œuvre durant cette phase pour neutraliser les comportements primaires de l’animal qui interprète les actions de l’homme comme des signaux de prédation.

L’éthologie au service du dressage

Après le débourrage, on cherchera à établir une relation bivalente entre l’équidé et son cavalier à travers un langage conventionnel. Ainsi, le cheval pourra non seulement obéir aux directives du cavalier, mais aussi se faire comprendre par ce dernier. C’est à ce niveau que l’éthologie se montre très utile. Il s’agit en effet de la science qui s’occupe de l’étude du comportement des animaux dans leur milieu naturel. Grâce à l’expertise d’un éthologiste, vous pouvez donc accélérer le dressage de votre Appaloosa.

Les qualités du professionnel pour un dressage réussi

Le dressage n’est pas une opération à la portée du premier venu. Il est important de disposer d’un minimum de qualités pour le mener à bien. La qualité première est l’expérience. C’est en cela que la diction « À jeune cavalier, vieux cheval, à jeune cheval, vieux cavalier. » prend tout son sens. Il va sans dire que les tentatives de dressage de tout cavalier inexpérimenté auront pour solde un échec. Pour pouvoir dresser efficacement un Appaloosa, vous devez par exemple réunir les aptitudes suivantes :

  • La maîtrise de soi ;
  • Le bon sens ;
  • L’imagination.

Le dresseur doit par ailleurs faire preuve de méthode dans sa pratique. Le cheval est par nature un animal doté d’une grande mémoire. Si cette mémoire peut être utile pour éduquer son Appaloosa, l’animal peut également capter les erreurs d’un dresseur maladroit ou inexpérimenté. Il est donc important d’agir avec tact et minutie dans vos exigences. Le dresseur qualifié sait combiner à la foi patience, douceur et fermeté. Pour dresser votre Appaloosa, vous pouvez suivre les règles suivantes :

  • Exiger au cheval ce qui est à sa portée ;
  • Connaître de façon précise ce que l’on désire avoir du cheval ;
  • Rester cohérent dans les aides que l’on emploie afin d’obtenir les mêmes effets ;
  • Mener une démarche d’éducation progressive (aller du simple au composé) ;
  • Combattre une résistance à la fois.

Élevage des chevaux Appaloosa

Les premiers élevages du cheval Appaloosa remontent à l’époque des Indiens Nez-Percés. Ils furent les premiers à développer la race. Cependant, des affrontements entre ces derniers et l’armée américaine conduisirent à la mort de plusieurs centaines d’Appaloosas. Le reste des chevaux a été vendu et la race fut presque oubliée. Néanmoins, la passion que certaines personnes portaient pour cette race les amenait à rassembler toutes les données existantes sur ladite race. C’est ainsi qu’est né l’Appaloosa Horse Club (l’ApHC).

L’Appaloosa Horse Club (l’ApHC) fut créé le 30 décembre 1938 et des normes d’élevage ont été établies. Ces normes sont toujours d’actualité jusqu’à aujourd’hui.

On trouve aujourd’hui la majorité des chevaux Appaloosa dans les pays suivants :

  • Les États-Unis d’Amérique ;
  • L’Italie ;
  • Le Canada ;
  • L’Allemagne ;
  • La France ;
  • Le Mexique ;
  • La République tchèque.

La race Appaloosa est reconnue depuis 1997 par les haras nationaux en France. Outre ces pays, on retrouve l’Appaloosa dans bien d’autres endroits à travers le monde. Cependant, leurs effectifs y sont moins représentatifs.

Le croisement des chevaux Appaloosa

Le croisement des chevaux Appaloosa suit des règles assez précises. Pour produire un Appaloosa approuvé, l’ApHC ne reconnaît que le croisement avec les races suivantes :

  • Le Quarter Horse ;
  • Le Pur-sang ;
  • Le Pur-sang arabe.

Avant de faire le croisement pour produire des chevaux de la race Appaloosa le cheval doit être approuvé par l’ApHC. Une telle rigueur permet d’obtenir des Appaloosas ayant des prédispositions dans nombre de disciplines telles que les courses, l’endurance ainsi que l’équitation western.

Combien coûte ce cheval ?

Le prix des chevaux est extrêmement volatil. En effet, plusieurs paramètres sont à prendre en compte à savoir la race, l’âge, le sexe, les allures, le potentiel sportif et même la génétique. Si vous optez pour un « plein papier » vous devez débourser plus d’argent à l’achat que si vous optez pour un cheval ONC (origine non constatée). Sachez que le vendeur prend également en compte le coût de la saillie et bien d’autres facteurs à savoir :

  • L’entretien ;
  • L’alimentation ;
  • Le débourrage ;
  • L’éducation et tout le travail effectué avant la vente.

Vous pouvez néanmoins opter pour les jeunes chevaux. Ils sont moins chers d’autant plus que c’est à vous de prendre en charge leur dressage. Le coût d’un cheval ne se limite cependant pas à son prix d’achat. Il faut évidemment prendre en compte d’autres frais annexes pendant la vie dudit cheval. L’hébergement ou la pension est l’un des postes de dépense à prévoir. Vous pouvez héberger votre Appaloosa chez vous. Cette solution est la moins onéreuse. Cependant, vous devez vous-même vous en occuper. L’élevage à domicile est donc plus coûteux en matière de temps et d’investissement personnel.

Si vous décidez de mettre votre cheval en pension dans une écurie ou dans un club, sachez que vous devez dépenser plus. Pour offrir un certain confort à votre cheval, vous pouvez choisir une formule pré/box ou paddock/box. Le cheval sera sorti la journée et rentré au soir. Même si cela vous coûtera un peu plus cher, vous serez beaucoup plus libre et vous ferez beaucoup moins d’investissement en ce qui concerne l’entretien. Il faudra également prévoir un budget pour :

  • Les frais vétérinaires ;
  • Les cours d’équitation ;
  • Les concours hippiques ;
  • Les frais d’assurance ;
  • L’achat du kit de pansage ;
  • L’équipement du cheval

Coûts indicatifs d’un cheval Appaloosa

À titre indicatif, sachez qu’il vous faudra dépenser entre 1000 et 1500 euros pour acquérir un cheval Appaloosa de loisir. Un jeune cheval de moins de 6 ans vous coûtera environ 2000 euros. Le prix des chevaux de sport ou de dressage peut varier entre 5000 et 20 000 euros. L’hébergement peut coûter entre 1200 et 6000 euros par an selon la formule choisie. Les soins vétérinaires peuvent coûter 100 à 130 euros dans une année. Ces frais ne prennent qu’en compte le déplacement, la visite et les vaccins. En cas de complications, de radiographie ou d’analyses, les frais peuvent s’envoler très rapidement. Pour les cours d’équitation, il faudra prévoir au moins 1200 euros par an.

La participation aux concours vous coûtera environ 1000 à 1500 euros l’année. On note que seuls les chevaux « plein papier » ont le privilège de participer aux concours officiels. L’assurance responsabilité civile de votre Appaloosa vous coûtera entre 50 et 70 euros par an. Pour acquérir un kit de pansage, vous devrez dépenser entre 150 et 200 euros. L’alimentation du cheval revient généralement à 500 euros l’année. Cette charge est généralement comprise dans la pension. Néanmoins, il faut prévoir dans certains cas des compléments alimentaires. Enfin, gardez en tête que les clubs dans la capitale et dans les grandes villes sont très onéreux. Pour bénéficier d’abordables prix, il faudra s’adresser à des clubs situés près des petites communes ou à la campagne.

Les utilisations de l’Appaloosa

L’Appaloosa est un cheval reconnu pour sa polyvalence. On l’utilise aussi bien pour le loisir que pour l’équitation sur de longues distances. En effet, les Nez-Percés profitaient du tempérament froid et de la rusticité de l’animal pour optimiser les parties de chasse, prendre le dessus lors des batailles et transporter les cavaliers et les biens d’un endroit à un autre. La fidélité de ce cheval doux et gentil en fait en effet un compagnon agréable et enrichissant.

L’équitation western et le cheval Appaloosa

En théorie, tous les chevaux peuvent pratiquer l’équitation western pour peu qu’ils aient les capacités physiques et le mental nécessaire pour réaliser des performances dans la discipline. On note néanmoins que ce sont les chevaux de races américaines qui sont les privilégiés de ce type d’équitation. À l’instar des Quarter Horse et des Paint Horse, les chevaux Appaloosa disposent des qualités requises pour pratiquer l’équitation western. Puisque ce cheval présente un modèle compact et dispose d’une ossature assez forte, il s’en sort brillamment lors des compétitions d’épreuves western. Il intervient en Trail, en rodéo, en Horsemanship, en Reining, en Barrel Racing et même dans les épreuves Hunter. On note cependant que les chevaux Appaloosa dits « modernes » correspondent mieux aux exigences de la discipline que les Appaloosas « fondation ». L’équitation western n’est cependant pas la seule discipline dans laquelle excellent les chevaux Appaloosa.

Les autres disciplines accessibles à l’Appaloosa 

Les qualités physiques de l’animal et son tempérament lui permettent de participer à une multitude de disciplines. Voici celles auxquelles participent souvent les chevaux Appaloosa :

  • L’endurance ;
  • L’attelage ;
  • Le dressage ;
  • Le cross-country ;
  • Le TREC ;
  • Le saut d’obstacle ;
  • Le concours complet.

Le cheval Appaloosa est par ailleurs très apprécié pour les randonnées. Il n’est pas rare de retrouver certaines lignées dans les courses de courte ou moyenne distance aux États-Unis. L’Appaloosa est également un cheval idéal pour la campagne et le tourisme équestre.

Morphologie et durée de vie du cheval

Avec une petite tête et un large front, on distingue aujourd’hui deux grandes catégories de chevaux Appaloosa.

On distingue l’Appaloosa « fondation » et l’Appaloosa « moderne ».

Le premier est très proche du modèle indien d’origine. Ce cheval présente un corps compact, des pieds solides, une encolure moyenne, une forte ossature et un poitrail profond. Ce modèle a su conserver les qualités d’endurance et de rusticité de l’Appaloosa qu’utilisaient les Nez-Percés.

L’Appaloosa moderne se rapproche quant à lui du Quarter Horse. Cette dernière race est celle avec laquelle le croisement est autorisé par l’ApHC depuis les années 80. La tête de l’Appaloosa moderne est plus raffinée et son encolure est plus horizontale. Ce sont d’ailleurs ces caractéristiques qui font qu’il convient mieux aux exigences des disciplines de l’équitation western.

Le croisement avec le Pur-Sang anglais et avec le Pur-Sang arabe permet d’obtenir des chevaux Appaloosa dont la finesse et la taille sont fort appréciées dans les disciplines de Hunter.

Taille et durée de vie du cheval Appaloosa

Généralement, la taille des chevaux Appaloosa se situe entre 1,45 m à 1,65 m pour un poids de 400 kg à 450 kg. Avec sa robe tachetée, l’animal a une durée de vie moyenne d’environ 30 ans. Cette race de cheval jouit en effet d’une bonne santé et les chevaux sont très peu sujets aux boiteries. Les Appaloosas ne requièrent cependant pas des soins particuliers poussés. Néanmoins, vous pouvez prendre quelques précautions pour garder l’animal en bonne santé le plus longtemps possible. Il faudra par exemple protéger avec un écran solaire équin les zones corporelles de l’animal les plus exposées aux coups de soleil. C’est le cas du museau. De plus, les yeux de l’animal ont tendance à vite se mouiller. Prévoir un masque anti-mouche serait donc d’une grande utilité pour votre équidé.

Couleur et marquages de l’Appaloosa

La robe de l’Appaloosa reste son premier point caractéristique. L’animal est en effet réputé pour l’originalité de sa robe. En plus des robes de base reconnues par l’ApHC, il existe plusieurs modèles de taches très variables. Cela rend chaque cheval Appaloosa unique. Les principaux types de mentaux reconnus sont :

  • Le motif léopard : le corps de l’animal est principalement blanc et parsemé de petites taches sombres ;
  • Le Flocon de neige : la robe est sombre avec des taches blanches, en particulier au niveau de la hanche ;
  • Le capé (Blanket en anglais) : les hanches sont toutes blanches ou parsemées de taches sombres ;
  • Le Few Spots avec une robe blanche presque unie…

L’ApHC reconnaît également les chevaux Appaloosa de couleur unie, car ces derniers peuvent être porteurs du gène responsable des robes tachetées.

Que retenir de ce guide sur les chevaux Appaloosa ? L’Appaloosa est une race de cheval très apprécié pour de nombreuses raisons. Il présente une morphologie originale qui se démontre par sa robe tachetée, sa rusticité et son tempérament. Pour avoir un Appaloosa qui répond présent sur tous les fronts que ce soit pour le loisir ou la compétition, il faut investir dans l’élevage et le dressage de l’animal. Bien qu’il soit docile, une bonne éducation et un entretien de choix pourront faire de l’animal une bonne pointure. Il faudra par ailleurs prévoir un budget conséquent non seulement pour l’achat, mais aussi pour couvrir tous les autres frais annexes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here