Les cheveaux peuvent ils consommer des champignons ?

0
1884

Certains champignons sont très toxiques pour les chevaux et peuvent entraîner des signes cliniques graves. Les champignons responsables de telles toxicités sont l’amanite phalloïde, le champignon paris, le champignon magique et d’autres espèces de champignons qui poussent principalement dans les bois feuillus, les forêts et les pâturages.

Sommaire

Quels sont les aliments toxiques pour les chevaux ?

Outre les champignons, les aliments toxiques pour les chevaux comprennent également les fruits, les légumes, les plantes et les produits qui sont mauvais pour la santé des chevaux. Les chevaux ne sont pas autorisés à consommer des aliments toxiques car ils peuvent endommager leur tube digestif et leurs voies respiratoires.

Quelles sont les alternatives saines aux champignons pour les chevaux ?

Les chevaux peuvent consommer des fruits et des légumes sains, tels que les carottes, les pommes et les poires, ainsi que des compléments alimentaires adaptés à leur âge et à leur état de santé. Les chevaux peuvent également boire de l’eau et du sel pour compléter leur alimentation.

Pour mieux comprendre les BESOINS nutritionnels du cheval.

Le cheval est un herbivore et, dans sa forme la plus naturelle, il passe l’essentiel de son temps à manger. Comme tous les animaux, le cheval a besoin d’une alimentation extensive et équilibrée, adaptée à sa taille d’activité, son âge et son gabarit. La ration quotidienne doit répondre aux besoins nécessaires à son entretien et à son travail. De plus, indépendamment de toute valeur nutritionnelle, la nourriture doit contenir un volume suffisant pour que le passage des aliments dans le tractus intestinal se fasse dans de bonnes conditions. Ce volume est principalement constitué de paille, de foin ou d’herbe.

Pourquoi c’est si important

Contrairement aux bovins, les chevaux ne ruminent pas. L’estomac d’un cheval est minuscule et délicat. Le cheval est incapable de vomir car certains muscles situés à l’entrée de l’estomac l’en empêchent. Il est donc nécessaire de décomposer l’alimentation quotidienne du cheval domestique en trois, quatre ou cinq repas.

Choisir une alimentation variée

Votre cheval mange de l’herbe (si vous avez des prairies), des fourrages (foin ou paille, …), des aliments concentrés (céréales) ou élaborés avec des tourteaux, des céréales et des coproduits (vitamines, minéraux, …) et certains fruits et légumes qui l’attirent (pommes et carottes, …).

Placez votre cheval au pré mais pas n’importe comment

Au pré, votre cheval consomme beaucoup d’herbe : on dit qu’il peut en manger jusqu’à 100 kilos par jour. Cependant la méthode de calcul de la quantité d’herbe consommée n’est d’aucune utilité car ce qui est important c’est l’état général de l’herbe. Il suffit que l’herbe soit de bonne qualité pour que tous les éléments essentiels à la croissance du cheval soient présents. Cependant, il faut être extrêmement prudent quant à l’entretien d’une prairie dans laquelle se trouvent des chevaux. Ce sont des nomades par nature, et ils ont l’habitude d’être extrêmement sélectifs lorsqu’il s’agit de choisir l’herbe. Au bout d’un certain temps, ils auront mangé une partie de l’herbe jusqu’à la racine et en auront laissé une partie inhabitable. La zone utilisable sera bientôt divisée en deux. Pour le contrôle à long terme de la prairie, il est crucial de la séparer en parcelles. Si vous le pouvez, il est conseillé d’avoir du bétail dans le pâturage. Deux espèces d’animaux au sein d’un même champ amélioreront le champ et aideront à prévenir la dégénérescence. Apprenez en plus sur les équipements liés aux chevaux sur cet article.

Conclusion

Les chevaux sont des animaux omnivores qui se nourrissent principalement de foin et de complément alimentaire. Cependant, les champignons sont très toxiques pour les chevaux et peuvent entraîner des troubles digestifs, des vomissements et des diarrhées. Les chevaux ne sont pas autorisés à consommer des aliments toxiques car ils peuvent endommager leur tube digestif et leurs voies respiratoires. Les chevaux peuvent consommer des fruits et des légumes sains, ainsi que des compléments alimentaires adaptés à leur âge et à leur état de santé. Des options saines pour les chevaux sont donc disponibles pour remplacer les champignons.