Les épreuves en course hippique : quelles en sont les catégories ?

0
656

Depuis des millénaires, les chevaux ont toujours suscité engouement et fascination. Aujourd’hui, ils sont utilisés pour pratiquer des sports hippiques. Cette catégorie sportive de plus en plus prisée offre un savant mélange d’adrénaline et de suspense. De quoi s’agit-il concrètement et quelles sont ses épreuves qui déchaînent toutes les passions ? La réponse ici. 

Les courses hippiques : de quoi s’agit-il avant tout ?  

Les courses hippiques et celles équestres se distinguent nettement. Ces dernières concernent des épreuves olympiques et ne sont pas soumises à des paris mutuels.

La course hippique est une discipline où des chevaux dressés et entraînés courent sur une certaine distance, guidés par des cavaliers. Ici, il est possible de parier sur les résultats. Les épreuves sont de deux catégories : le trot et le galop.

Les épreuves de trot

Comme leur nom l’indique, elles consistent à faire trotter le cheval pour qu’il arrive le premier sur la ligne d’arrivée. Le cheval ne devra en aucun cas galoper, sous peine de disqualification. Avec des sites spécialisés comme Quartie, il est d’ailleurs possible de pronostiquer sur le résultat des courses. Les deux types de trots sont ceux attelé et monté.

Le trot attelé 

Courses, Chevaux, Cheval, CourseCette course se fait grâce à un conducteur (driver) assis sur un sulky tiré par un cheval. Le départ se fait soit derrière un autostart, soit en faisant une volte. L’autostart est une voiture dotée de deux barrières permettant aux chevaux de se positionner en attendant le départ. Sa vitesse est très réduite pour leur permettre de la suivre en trottant et son accélération lance la course.

La volte est une technique permettant un départ synchronisé. Il s’agit de partir perpendiculairement à la piste de course, et lorsque les places sont jugées convenables, le driver fait faire un quart de tour au cheval pour lancer la course. Pendant ce temps, les commissaires de course lancent un compte à rebours et s’assurent de la régularité du départ. En cas d’itrégularité, le coureur et son cheval se trouvent tout simplement disqualifiés. Nul besoin de mentionner que c’est une situation qui déplaît grandement aux parieurs !

Le trot monté

Pour cette course, le jockey chevauche un cheval sellé par le lad Driver et contrôlé par un lad. Le jockey a la possibilité de monter le cheval de façon classique ou de le monter en avant. Cette méthode lui permet d’assurer un meilleur contrôle de sa monture.  

Les épreuves de galop 

Ces épreuves peuvent être à plat ou jalonnées d’obstacles.

Le galop avec obstacle

Cheval, Jockey, Le Sport, Des AnimauxLe principe de cette course est de partir au galop avec un certain handicap et de franchir la ligne d’arrivée en premier.

De façon générale, il existe trois courses d’obstacles : 

  • les haies ; 
  • les steeple-chases ; 
  • et le cross-country. 

Pour les courses de haies, il s’agit de sauter des haies de buissons de 1,10 m. Les steeple-chases sont plus compliqués, avec des obstacles de taille (comme au Grand Steeple Chase de Paris). Il peut parfois s’agir de sauter une rivière. Le cross-country est sans aucun doute la plus connue des courses, grâce à ses obstacles parfois presque insurmontables.

Le galop à plat

Les Chevaux, Course, Jockey, Le SportPour ces courses, les chevaux prennent le start dans de petites boîtes (stalles). Elles permettent de définir qui partira à la corde ou à l’extérieur et portent les numéros des chevaux devant concourir. Ainsi, la place d’un tel ou tel cheval dépend du tirage au sort préalablement effectué. Les pronostics n’en sont que plus excitants. Les distances de cette course varient entre 900 et 4000 mètres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here